Highlands Laboratories

fountain
0

L’art de l’éjaculation féminine

L’éjaculation féminine est lorsque la femme émet un fluide, ou éjaculat féminin, provenant de son urètre lorsqu’excitée sexuellement.  L’éjaculation peut être l’ultime plaisir pour la femme, surtout lors d’un orgasme, mais peut survenir également sans orgasme.  Comme les orgasmes multiples, les femmes ont le potentiel d’éjaculer plusieurs fois lors d’une excitation sexuelle, ou bien aussi parfois seulement qu’une seule fois.

L’éjaculat féminin provient des glandes de Skene et est éjaculé à partir des canaux de l’urètre.  Les glandes de Skene sont situées au niveau du point G, aussi connu comme étant la prostate féminine, qui enrobe le tube urétral.  Lors de la stimulation du point G, la prostate de la femme se remplit de fluide et peut résulter en une éjaculation féminine.  La stimulation du point G est essentielle pour la plupart des femmes afin d’atteindre l’éjaculation.

L’éjaculat féminin et l’urine proviennent de la même région—l’urètre—mais l’éjaculat féminin n’est pas de l’urine.  C’est un fluide clair différent de l’urine tant au niveau de l’odeur que du goût, et contient les mêmes protéines que l’éjaculat masculin, incluant du liquide prostatique, de la créatinine et du glucose.

Toutes les femmes ont l’anatomie et la capacité d’éjaculer.  Tout ce qui est nécessaire est un esprit ouvert, une volonté d’explorer et un partenaire qui s’y connait.

Alors maintenant que vous avez une brève idée de ce qu’est l’éjaculation féminine, commençons donc à apprendre l’art merveilleux qu’est de faire éjaculer votre partenaire.


1.  Parlez-en.
Discutez de tout ça avec votre partenaire avant de débuter.  La communication est importante avant de se mettre à explorer l’éjaculation féminine.  Elle pourrait ne pas se sentir confortable d’explorer ça, ou bien croire dû à un conditionnement social que c’est quelque chose de “sale”.  Assurez-vous d’atténuer ses peurs en lisant ceci ensemble.

2.  Préparez-vous.
Assurez-vous de placer une couverture de plastique et de grandes serviettes sur le lit avant de commencer afin d’éviter de tremper les draps.

3.  Pause-pipi.
Votre partenaire devrait aller à la salle de bain en premier afin de se vider la vessie.  Cela va vous assurer que son éjaculat est réel et aussi la rendre plus confortable.

4.  Relaxez-la.
Elle désirera peut-être prendre un bain avant pour relaxer.  Donnez-lui un massage érotique pour la mettre dans le “mood”.

5.  Allez-y doucement.
Souvenez-nous que c’est une exploration, pas une course, alors prenez votre temps et allez-y lentement.

6.  Position confortable.
Positionnez-la sur le dos de façon confortable.  Elle voudra peut-être aussi mettre un coussin sous elle.  C’est la meilleure position pour les débutants.

7.  Beaucoup de préliminaires.
Stimulez-la tout d’abord avec beaucoup, beaucoup de préliminaires.  Excitez-la jusqu’à un niveau enivrant afin que lorsque vous serez prêt à l’aider à éjaculer, elle ne sera plus en mesure de se retenir.

8.  La vulve.
Commencez en stimulant sa vulve:  le clitoris, ses lèvres et son “point U” (la zone au dessus de l’urètre qui est comme un “U” à l’envers)  Le point U aime être stimulé par une langue très mouillée, un peu comme licher un cornet de crème glacée.  Stimulez partout autour de cette zone ainsi que son clitoris jusqu’à ce qu’elle soit très excitée sexuellement.

9.  Le point G.
Ensuite, insérez 1 ou 2 doigts propres ou gantés (des gants médicaux de nitrile par exemple)  à l’intérieur de son vagin (ou bien un vibrateur à point G) et commencez à stimuler son point G.  C’est un tissu spongieux à environ 2 pouces à l’intérieur du vagin sur la paroi frontale.  Commencez avec des mouvements du doigt un peu comme un “vient ici”, doucement, jusqu’à temps que le point G commence à se gorger de fluide. Continuez à stimuler cette zone tout en lui donnant du plaisir oralement sur son clitoris, jusqu’à temps que votre partenaire se sente comme si elle avait besoin d’uriner.  C’est ce qui arrive habituellement lorsque la prostate féminine se remplit de fluide.

10.  Respiration orgasmique.
Assurez-vous qu’elle respire bien.  Les techniques de respiration orgasmiques sont utilisées dans le tantrisme afin d’amplifier les orgasmes autant chez l’homme que chez la femme.  Une respiration profonde va l’encourager à relaxer davantage et à se laisser aller, ainsi qu’à élever toutes ses sensations érotiques et permettre à l’énergie sexuelle de circuler à travers elle.

11.  Se balancer les hanches.
Avec chaque respiration elle peut aussi commencer à se balancer ou faire bouger ses hanches.  Cela va la préparer à faire sortir son éjaculation et aussi à amplifier l’énergie de l’orgasme.

12.  Pomper son muscle PC.
Elle devrait aussi commencer à serrer et relâcher son muscle PC (muscle pubo-coccygien) sous forme de pulsations rhythmiques.  Plus puissant son muscle sera, mieux elle sera capable d’éjaculer.  Faire des exercices de Kegel de façon régulière l’aidera à renforcer ce muscle qui forme son plancher pelvien et supporte tous ses organes sexuels.

13.  Pression ferme.
Le point G aime une pression ferme et profonde, alors appliquez des poussées plus fermes selon ses désirs.

14.  Ne pas se retenir.
Au fur et à mesure que les sensations et le fluide s’accumule, sa réaction initiale sera peut-être d’essayer de se retenir et de prévenir l’éjaculation.  Cela va la freiner, alors encouragez-la à lâcher prise et se laisser aller vers son plaisir et son orgasme.

15.  Le faire sortir.
Lorsque qu’elle est prête à éjaculer et à avoir un orgasme, elle devrait pousser avec son muscle PC.  Cela va l’aider à faire sortir l’éjaculation de son urètre.

16.  Enlevez vos doigts.
Elle poussera peut-être vos doigts hors de son vagin par l’entremise des contractions de ses muscles vaginaux lorsqu’elle atteindra un orgasme.  Ça va enlever vos doigts du chemin pour qu’ils ne puissent pas bloquer les canaux et pour qu’elle puisse ensuite éjaculer.  Elle éjaculera peut-être alors une petite quantité, comme une cueillerée à thé par exemple, ou une grande quantité, comme une tasse ou même plus.

17.  N’arrêtez-pas.
N’arrêtez-pas maintenant, car les femmes peuvent faire l’expérience de multiples orgasmes ou même des orgasmes en continu en éjaculant en même temps.  Continuez à stimuler son point G si elle vous le permet pour qu’elle puisse atteindre de multiples orgasmes et éjaculer encore plus, jusqu’à temps qu’elle ait fini.

Félicitations!  Vous avez appris l’art de l’éjaculation féminine.
Maintenant tout ce que vous avez à faire c’est de vous pratiquer.

Gabrielle Moore

À voir aussi: Six techniques de massage vaginal, Exemple de la technique Spiderman

Leave a Reply

Your email address will not be published / Required fields are marked *

You may use these HTML tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>